Feuille paroissiale N° 108 – mai 2019

Télécharger le quatre pages au format pdf

Pourquoi se préparer au mariage à l’Eglise aujourd’hui ?

        A l’heure où les divorces sont nombreux et où apparaissent de nouvelles formes de célébrations, spirituelles mais non religieuses, notre paroisse a la chance d’accueillir chaque année des demandes de mariages. L’équipe CPM (Centre de Préparation au Mariage) reçoit ainsi, tous les ans, entre 20 et 30 histoires d’amour de couples qui viennent se retrouver et célébrer dans leur vie quelque chose de plus grand que leur vie. Ils ne font pas toujours les choses dans l’ordre traditionnel. Est-ce un problème ? Nous ne le croyons pas.

        Après plusieurs années de vie commune pour certains, parfois déjà parents, venir demander le mariage, quand on y réfléchit, n’a rien d’évident. C’est un cadeau lucide que ces futurs mariés se font, qu’ils nous font à nous, à notre paroisse, à notre foi. Notre foi a osé faire du mariage un sacrement pour manifester que s’y donne quelque chose qui nous divinise. Cadeau que de réveiller sans guimauve mais avec enthousiasme, pour les couples mariés depuis longtemps, la joie qu’il y a d’aimer. Cadeau pour nous que d’être réveillés par le premier signe de Jésus comme Christ lors de noces, celles de Cana, signifiant par-là la grandeur du cœur humain et ce qui l’habite.

        On pourrait aussi être sceptique sur des demandes de personnes qui, parfois peu habituées à mettre des mots sur leur histoire, souhaitent se marier à l’Église, parce qu’«à la mairie c’est une formalité» et que «à l’église c’est plus beau» ,voire «c’est une tradition». Qu’est ce qui se cache dans ce mot fragile de «tradition» ? La facilité d’une routine, une pieuse habitude, le pressentiment que fêter et célébrer un amour dit dans le temps quelque chose de plus vaste que le temps ?

        En CPM, le temps d’un dimanche partagé, nous travaillons à mettre au jour cette attente, cette demande parfois à peine formulée, laissant à chaque couple son rythme, la responsabilité de son histoire, la beauté de ses secrets et de ses attentes.

        Des joies mais aussi des interrogations pour nos équipes : comment, accompagner les couples de divorcés remariés vers le retour aux sacrements ? Comment assurer un soutien pour les couples récemment mariés ou inventer, pour les plus anciens, une célébration de noces anniversaires ? Autant de chantiers ouverts que nous souhaitons partager à notre communauté paroissiale.

Jean-Philippe Pierron pour l’équipe CPM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *