PSAUMES

pour célébrer les funérailles à l’Église

Textes proposés par la revue Fêtes & Saisons : « Je suis la Vie »  – Les Éditions du Cerf – 2015 – 2018

Pour accéder au texte original et intégral sur le site de l’AELF, cliquer sur le titre

Psaume 22
LE SEIGNEUR EST MON BERGER

R – Le Seigneur est mon berger,
rien ne saurait me manquer.

Le Seigneur est mon berger :
je ne manque de rien.
Sur des prés d’herbe fraîche,
il me fait reposer.

Il me mène vers les eaux tranquilles
et me fait revivre ;
il me conduit par le juste chemin
pour l’honneur de son nom.

Si je traverse les ravins de la mort,
je ne crains aucun mal,
car tu es avec moi :
ton bâton me guide et me rassure.

Tu prépares la table pour moi
devant mes ennemis ;
tu répands le parfum sur ma tête,
ma coupe est débordante.

Grâce et bonheur m’accompagnent
tous les jours de ma vie ;
j’habiterai la maison du Seigneur
pour la durée de mes jours.

Psaume 24
DANS TON AMOUR, SEIGNEUR, NE M’OUBLIE PAS

R – Vers toi, Seigneur,
j’élève mon âme.

Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse,
ton amour qui est de toujours.
Dans ton amour, ne m’oublie pas,
En raison de ta bonté, Seigneur.

L’angoisse grandit dans mon cœur :
tire-moi de ma détresse.
Vois ma misère et ma peine,
enlève tous mes péchés.

Garde mon âme, délivre-moi ;
je m’abrite en toi : épargne-moi la honte.
Droiture et perfection veillent sur moi,
sur moi qui t’espère !

Psaume 26
LE SEIGNEUR EST MA LUMIÈRE ET MON SALUT

R – Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?

Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?

J’ai demandé une chose au Seigneur,
la seule que je cherche :
habiter la maison du Seigneur
tous les jours de ma vie.

Écoute, Seigneur, je t’appelle !
Pitié ! Réponds-moi !
C’est ta face, Seigneur, que je cherche :
ne me cache pas ta face.

Mais j’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »

Psaume 41
MON ÂME TE CHERCHE TOI, MON DIEU

R – Mon âme a soif du Dieu vivant ;
Quand le verrai-je face à face ?

Comme un cerf altéré
cherche l’eau vive,
ainsi mon âme te cherche
toi, mon Dieu.

Mon âme a soif de Dieu,
le Dieu vivant ;
quand pourrai-je m’avancer,
paraître face à Dieu ?

Envoie ta lumère et ta vérité :
qu’elles guident mes pas
et me conduisent à ta montagne sainte,
jusqu’en ta demeure.

J’avancerai jusqu’à l’autel de Dieu,
vers Dieu qui est toute ma joie ;
je ta rendrai grâce avec ma harpe,
Dieu, mon Dieu !

Pourquoi te désoler, ô mon âme,
et gémir sur moi ?
Espère en Dieu ! De nouveau je rendrai grâce :
il est mon sauveur et mon Dieu !

Psaume 62
MON ÂME S’ATTACHE A TOI, TA MAIN DROITE ME SOUTIENT

R – Mon âme a soif de toi,
Seigneur, mon Dieu !

Dieu, tu es mon Dieu, je te cherche dès l’aube :
mon âme a soif de toi ;
après toi languit ma chair,
terre aride, altérée, sans eau.

Je t’ai contemplé au sanctuaire,
j’ai vu ta force et ta gloire.
Ton amour vaut mieux que la vie :
tu seras la louange de mes lèvres !

Toute ma vie je vais te bénir,
lever les mains en invoquant ton nom.
Comme par un festin je serai rassasié ;
la joie sur les lèvres, je dirai ta louange.

Oui, tu es venu à mon secours :
je crie de joie à l’ombre de tes ailes.
Mon âme s’attache à toi,
ta main droite me soutient.

Psaume 102
LE SEIGNEUR EST TENDRESSE ET PITIÉ

R – Le Seigneur est tendresse et pitié.

Le Seigneur est tendresse et pitié,
lent à la colère et plein d’amour ;
il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offenses.

Comme la tendresse du père pour ses fils,
la tendresse du Seigneur pour qui le craint !
Il sait de quoi nous sommes pétris,
il se souvient que nous sommes poussière.

L’homme ! ses jours sont comme l’herbe ;
comme la fleur des champs, il fleurit :
dès que souffle le vent, il n’est plus,
même la place où il était l’ignore.

Mais l’amour du Seigneur, sur ceux qui le craignent,
est de toujours à toujours,
pour ceux qui gardent son alliance
et se souviennent d’accomplir ses volontés.

Psaume 129
DES PROFONDEURS, JE CRIE VERS TOI, SEIGNEUR

R – Des profondeurs, je crie vers toi, Seigneur.

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore ;
Plus qu’un veilleur ne guette l’aurore,
attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat.
C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.