Paroissiens ou non, pour soumettre votre message ou témoignage,
cliquez sur le post-it

 

Messages reçus

 

Un couple ami, Philippe et Céline, est responsable du SAPPEL, mouvement d’Église en lien avec les plus pauvres ( cf Prier en Église Mai 2020 p.130-131).
A l’occasion de ses 30 ans d’existence, cette communauté nous propose de prier l’Esprit Saint père des pauvres avec la prière qui suit:

Esprit Saint,
toi le « père des pauvres »,
fais naître en nous un désir toujours plus grand
de rejoindre les plus fatigués.

Augmente en nous la soif
de nous écouter les uns les autres, pauvres et riches,
en commençant par le plus oublié.

Donne-nous d’apprendre toujours du plus pauvre.
Avec lui, nous pourrons inventer
de nouvelles manières de vivre ensemble
en Église et en humanité.

Établis-nous dans la confiance, la paix et la joie
pour témoigner de la Vie
qui ne connaît aucune frontière.

Père, au nom de Jésus, donne-nous l’Esprit Saint.

Ce dimanche matin, Olivier de Shutter, responsable du Programme alimentaire mondial était invité sur France Inter et il faisait ce constat: « la demande d’aide alimentaire et la charité sont en augmentation dans le monde, elles sont révélatrices de l’état social d’une société et mettent en lumière l’accroissement des inégalités, l’absence de volonté politique de protéger tous les humains … C’est le cas aussi en Europe et en France, qui, malgré une protection grâce aux allocations chômage et à des aides diverses et variées, laissent des catégories de précaires et d’indépendants sans oublier les migrants dans le dénuement à la charge des associations et de la charité ».
C’est toute une politique qui est à revoir pour que chaque personne puisse vivre dignement des richesses de notre terre commune.
Extraits de la lettre du Pape François aux mouvements populaires du 12 avril dernier:
« il est temps de penser à un salaire universel … un salaire capable de garantir et de faire de ce slogan, si humain et si chrétien, une réalité: pas de travailleur sans droits » …
« … que tous les Etats se mettent en condition d’affronter les besoins majeurs du moment, en réduisant, si non carrément en remettant, la dette qui pèse sur les budgets des Etats les plus pauvres »
La difficulté n’est pas d’ordre technique, elle se situe essentiellement au niveau de la volonté !
Bon déconfinement actif et solidaire.

La vidéo des enfants et le mot d’André sont des merveilles d’espérance!
L’homélie de Vincent résume en quelques phrases l’essentiel de nos images sur le Père: rocher, le Fils: chemin , l’Esprit: feu, sur les mouvements entre eux: le vent, le pasteur, la lumière, et leur fusion: l’Amour. Merci pour cette clarté!
J’ajoute, un mot d’un enfant du caté sur la Trinité: « c’est facile à comprendre, Dieu ne peut pas être tout seul pour aimer! »

Mille mercis aux jeunes de l’ACE pour la belle vidéo pleine d’espérance!
C’est devenu maintenant le petit rituel du samedi matin: boire le café en découvrant le kit du week end. Prendre le temps de savourer les messages d’André, de Vincent et des autres contributeurs fidèles, découvrir les trouvailles des paroissiens et la proposition de chants du week end… ce WE, comme le disent si bien Miguel et Liliana, c’était le week end idéal: animer la messe du baptême de Zélie avec les copains d’Aineo, la visite programmée de Papi et Mamie pour le concert de l’école de musique de mes filles… un week end bien chargé, comme tous les ans en Mai… mais plouf… tout est tombé à l’eau avec ce sale virus… et encore une fois de me dire: « ils ont vraiment bien choisi le thème de l’année nos amis du conseil pastoral ! PRENDRE LE TEMPS »… et oui, maintenant on apprécie encore plus ces petits moments de joie, surtout ce samedi matin avec ces jeunes qui nous rappellent qu’une des plus grandes joies de notre vie de chrétiens restera toujours l’ESPERANCE!
Mes amitiés à tous et à toutes… et bon week-end… Prenez soin de vous et des autres.

Peut-être ai-je loupé l’information mais je ne connais pas la date de réouverture de notre église. Il me semble que cela devrait être possible dès ce lundi 11 mai, notre vigilance à la distanciation physique étant bien évidemment toujours d’actualité ?
A bientôt.
Michel Danrey
L’information paraîtra le lundi 11 mai sur le site paroissial dans la rubrique Application des mesures sanitaires (EAP)

De B. Fauconnier dans Témoignage Chrétien: « Quand l’humanité s’arrête … a-t-on enfin compris qu’un cycle s’achève, celui des modes de production aberrants, des objets inutiles, de folies touristiques, des destructions aveugles ? ». Et si, volontairement, nous décidions de revivre ces moments de pause !
Et en écho un commentaire de l’Evangile du 4 mai: « Mirage du bonheur, de quoi ai-je vraiment faim et soif aujourd’hui ? De toujours plus de biens de consommation, de richesses, de puissance, de notoriété OU de celui qui donne sens à ma vie sur terre ? »
Alors « le jour d’après » je le commence tout de suite ?

Merci André de nous dire ce message du 3 mai qui clarifie tout, et nous ramène à l’essentiel.
De plus, peut-être permettre les rassemblements des cultes n’était pas judicieux en pleine période de ramadan ? Merci aussi pour cette belle lettre aux musulmans.
Notre confinement nous fait voir que nous sommes une vraie communauté, ouverte aux éloignés par le secours catholique, le groupe solidarité et bien d’autres.
Les lumières nées dans cette période très sombre sont bien des signes que le Christ y est présent. Je pense à votre solitude dans ce grand espace.
Quel bonheur sera la célébration de l’eucharistie en assemblée !

Prière
Pendant une longue attente de nuit aux urgences du CHU, m’est venue cette prière : « Seigneur, quoi qu’il m’arrive, fais que je sois un témoin de ta joie ». Totalement incongrue en cette situation, elle n’a pu être inspirée que par l’Esprit… qui devait sûrement avoir envie de l’exaucer : bien que, sur le plan médical, le résultat ait été irrémédiablement mauvais, une joie durable et au-delà de tous les découragements m’a été donnée.
Alors, en cette période de pandémie, j’ose encore prier en demandant la même grâce : si je devais être atteint par le « connarddevirus », être pour mon entourage et pour les soignants, tant que je resterai conscient, un témoin de la joie de Dieu.

C’est devenu un rituel de confinade. Le matin, nous regardons avec un café la messe célébrée par le pape. Décidément j’aime bien François. J’avais aimé qu’il porte une étole de diacre pour laver les pieds des détenus le Jeudi Saint. J’avais dégusté Laudato si’. Et je savoure maintenant la sobriété de ses gestes dans la liturgie et la simplicité de ses homélies.

Merci à toutes celles et ceux qui nous permettent de rester unis dans cette période d’isolement. La technique permet de belles choses mais derrière il y a des mains laborieuses. JPC mériterait le titre de Jean-Paul III … Bravo à Vincent pour son homélie « Présentiel/Distanciel ». Quel bonheur de se retrouver tous les soirs à 18H30 avec le groupe AINEO pour prier et chanter. MERCI.

Je reçois votre message de Gap dans les Hautes Alpes grâce à ma fille habitant Quetigny.
Elle m’a aidé ainsi que deux amies à vivre la semaine sainte.
Chez nous c’est le désert après la mort brutale de notre curé.
Merci.

  • Geneviève PERRIER     

    Oui Jacques, déjà 10 ans que tu as reçu le baptême lors de la nuit pascale!!!… Je repense à tous ces moments si riches de préparation, de cheminement commun au sein de notre communauté.
    Je pense également à tous ces catéchumènes qui auraient dû recevoir les trois sacrements d’initiation en cette nuit pascale 2020 et devront attendre la fin du confinement.

  • Estelle, Éléonore et Constance GILBERTIER     

Merci beaucoup pour le moment de rassemblement que vous nous avez proposé pour Pâques.
La vidéo Playmobil a eu un franc succès aussi auprès de mes enfants.
Merci à toute la communauté de rester active.
A bientôt

Merci à vous tous pour ce moment partagé,
Merci à l’équipe d’animation,
Merci André pour ces quelques mots qui nous donnent un peu d’espoir,
Merci à la technique,
Merci à ceux que j’ai oublié…
A bientôt de nous revoir ensemble dans notre église.
Il y a 10 ans j’ai vécu une très grande Pâques.
Amitié Fraternelle

Christ est ressuscité Alléluia !
La première personne à qui j’ai fait cette annonce est la jeune fille musulmane qui vit avec moi pendant le confinement ! Elle m’a répondu « bonne fête ! » et a jeté un œil ébahi sur le nid rempli d’œufs en chocolat qui était à côté de son bol. Et je me suis installé devant mon ordinateur pour partager l’annonce de Pâques avec notre curé et le groupe AINEO .
Oui Christ est ressuscité, et je rends grâce chaque jour mais encore plus ce matin, d’avoir la chance de compter parmi la communauté paroissial de la Visitation. Merci à vous tous qui nous accompagnez durant ce temps parfois compliqué à gérer. Merci de toute l’énergie déployée afin de nous rejoindre pour entretenir notre lien paroissial, par les chants et la prière.
Christ est ressuscité ! Alléluia, Alléluia ! Continuons d’être unis par la prière et par la pensée .

  • Michelle et André THOLLET     

    Texte de la Passion transposé à la situation d’aujourd’hui… (traduit de l’espagnol)

    Qui dit qu’il n’y aura pas de Semaine Sainte !

    N’avez-vous pas vu l’immense procession de personnes, sans tunique, ni ceinture, ni capuche, testées positives du coronavirus ?

    Ne voyez-vous pas la Via Crucis du personnel soignant remonter le Calvaire de la pandémie, débordant de force et l’angoisse de ne pas pouvoir tenir bon au cœur?

    Celui qui dit que le Nazaréen ne sortira pas pour cette Semaine Sainte, n’a pas vu les médecins en blouse blanche et au cœur sensible, qui portent la croix de douleur des personnes touchées ?

    Ne voyez-vous pas autant de scientifiques, transpirer sang et eau, comme à Gethsémani, pour trouver un traitement tel un vaccin ?

    Ne dites pas que Jésus ne passe pas dans les rues cette année, alors qu’il y a tant de gens qui doivent travailler pour apporter nourriture et médicaments à tout le monde ?

    N’avez-vous pas vu le nombre de Cyrénéens s’offrir d’une manière ou d’une autre pour porter les lourdes croix ?

    Ne voyez-vous pas combien de personnes, des Véroniques, sont exposées à l’infection pour essuyer le visage des personnes touchées ?

    Qui a dit que Jésus ne tombait pas à terre à chaque fois que nous entendons le chiffre froid de nouvelles victimes ?

    N’est-ce pas autant de maisons de repos, remplies de personnes âgées aux facteurs à risque les plus élevés et de leurs soignants, qui vivent la Passion ?

    N’est-ce pas comme une Couronne d’épines pour les enfants qui doivent vivre cette crise enfermés, sans trop comprendre et sans courir dans les parcs et les rues ?
    Ne se sentent-ils pas injustement condamnés : les écoles, les universités et tant de magasins obligés de fermer ?

    Tous les pays du monde, ne se sont-ils pas frappés, flagellés, par le fléau de ce virus ?
    Ne sont-ils pas comme Ponce Pilate qui se lave les mains, les dirigeants qui cherchent simplement à tirer un avantage politique de la situation ?

    Ne souffrent-elles pas, impuissantes comme les disciples sans le Maître, autant de familles confinées à la maison, beaucoup avec des problèmes, ne sachant pas comment et quand tout finira ?

    Le visage douloureux de Marie, ne se reflète-t-il pas dans celui de tant de mères et de membres de famille, souffrant de la mort – en plus à distance – d’un être cher?

    N’est-elle pas comme le dépouillement d’un vêtement, l’angoisse de tant de familles et de petites entreprises qui voient leurs économies s’évanouir ?

    L’agonie de Jésus n’est-elle pas liée au manque de respirateurs dans les unités de soins intensifs de tant de pays ?

    Ne dites pas : pas de Semaine Sainte, ne le dites pas, car le DRAME DE LA PASSION n’a sûrement presque jamais été aussi réel et authentique.

  • Dominique BESNAULT     

    Merci à toutes les équipes qui ont préparé ces kits pour la semaine pascale, malgré le confinement nous pouvons vivre cette semaine sainte en communion.

  • Geneviève PERRIER     

    Merci à l’EAP, à André et aux diacres de notre paroisse, à l’équipe AINEO, au groupe solidarité, aux photographes, spécialistes informatique, chanteurs, musiciens et tous les autres… pour toutes leurs propositions en ces temps de confinement. La communauté paroissiale continue de vivre en étant attentive en cette période pascale à ce que nous puissions célébrer en profondeur ces jours si importants pour notre foi. Attention est donnée aussi aux plus isolés et exclus: Le maillage paroissial mis en place fonctionne bien. Les personnes isolées peuvent être accompagnées et aidées si besoin. La distribution alimentaire du Mercredi a pu continuer et même s’amplifier grâce entr’autre aux jeunes des tanneries.
    J’ai envoyé notre beau chemin de croix à des personnes qui ne fréquentent pas l’Église. Je viens de recevoir ce courrier que je transmets à tous: « je viens de parcourir le chemin de croix réalisé par les paroissiens de la Visitation. Quelle belle œuvre! je suis touchée. Je remercie les personnes ayant participé à cette réalisation… Peux tu transmettre mes remerciements ? »

  • Colette GRAILLOT     

    Un grand merci à toutes les personnes qui se sont investies dans ces kits, pour nous aider à partager ces instants de prières et de rencontres communautaires derrière nos écrans.
    Bonnes fêtes de Pâques à toutes et à tous. CHRIST est ressuscité : Alléluia!

  • Jean DUPRAZ     

    Ce premier temps du confinement, avec le beau temps, fut souvent mis à profit pour prendre le temps, téléphoner aux proches et à ceux qui sont seuls, jardiner, bricoler, suivre les devoirs des enfants. Les initiatives paroissiales sont aussi les bienvenues, non seulement pour garder le lien, se sentir en communion avec tous ceux rencontrés lors des célébrations mais je pense qu’avec la durée, le besoin de se reposer les questions du sens de ce que nous vivons et souhaitons pour après, va devenir encore plus questionnant et que les éléments de compréhension des textes en cette semaine de pâques seront bien nécessaires pour comprendre tout ce qu’implique la résurrection… Merci à vous .

  • Michelle THOLLET     

    Merci pour les photos du Chemin de croix de la Visitation.
    Je suis ravie qu’elles viennent à moi et c’est tout différent de pouvoir ainsi les regarder, les contempler chez soi.
    Je les découvre comme si c’était la première fois. Un plus… pour méditer le texte.

  • Danièle MUTIN     

    En ce temps de confinement, je suis très reconnaissante aux diverses équipes de la Visitation pour toutes les choses qui sont mises sur ce site et qui nous permettent de rester tous en lien.